Ma nouvelle Chant d'automne est au sommaire du webzine Reflets d'Ombres N 24

"Je me souviens de l’émotion qui accompagne chacune de mes œuvres, aussi nombreuses soient-elles, du sentiment qui m’habitait lorsque les notes sont venues hanter mon esprit. Je me souviens de la douce mélancolie de ce lied que j’avais composé à l’automne, tu disais que sa tristesse inspirait le malaise, et pourtant je n’y voyais que le reflet d’une forêt qui se pare d’or. Les arbres perdent une partie d’eux-mêmes, chaque année, et pourtant leur majesté croit tandis que le temps s’écoule. N’en est-il pas de même pour nous ? N’y a-t-il pas un souffle d’éternité dans chaque douleur ?"

Texte intégral